Dessins d'enfants juifs de Theresienstadt et d'Auschwitz - 1942-1945

K Nadrazi; "La gare"

 

                agrandir l'image
 

K Nadrazi; "La gare"

Ici des pères tenant leur petite fille par la main. Promenade dominicale ? Ou retour de l’école ? L’atmosphère est paisible. Les personnages sourient. Le père pilier de la famille, figure tutélaire et protectrice par excellence. Au premier plan, la petite fille promène un chien, animal domestique et symbole de fidélité et de stabilité. Il est une figure d’attachement. Le chien est à la fois le gardien loyal et dévoué de la maison, compagnon de jeu des enfants et l’animal avec lequel l’être humain a le plus d’empathie. Dans ce dessin l’enfant est représentée entre deux figures symboles de sécurité. « K Nadrazi », la station, la gare en tchèque. Petr Ginz, auteur de ce dessin, est né le 1er Février 1928, il est originaire de Prague dont la gare devient un centre de déportation. Malgré, l’ambiance paisible qui se dégage de son dessin, on ne peut s’empêcher de faire le lien avec le sort de l’enfant-auteur qui de mère non-juive et de père juif a été victime des lois de Nuremberg stipulant qu’à partir de quatorze ans, l’enfant n’appartient plus à ses parents, mais au régime nazi. Petr raconte dans son journal que son père l’a accompagné à la gare, sa mère en étant incapable. Il a été déporté vers Theresienstadt le 1er octobre 1942. Il a été déporté vers Auschwit où il est mort le 9 avril 1944.

 

Conflit : Seconde Guerre mondiale
 
Auteur : Petr Ginz (1.02.1928-9.04.1944)
Date : 1942-1944
Mots clés :  garechienspontfillette
Droits : © Musée Juif de Prague; Jewish Museum in Prague


 

Collections :

Ressources :