Dessins d'enfants juifs de Theresienstadt et d'Auschwitz - 1942-1945

"Paysage avec arbres"

 

                agrandir l'image
 

"Paysage avec arbres"

Les oiseaux comme tous les êtres volants sont ceux pour qui la barrière du camp n’est pas infranchissable. Le pouvoir de voler dans l’imaginaire enfantin représente la liberté, celle « d’aller où l'on veut ». Même lorsque l’oiseau est dessiné de manière schématique, par un simple « V », cela ne retire rien à son pouvoir d’évocation. Ici, il est aussi représenté pour lui-même, et au sol (et non dans le ciel en plein envol). L’oiseau devient alors à l’image d’un petit poussin une « représentation régressive », un animal, petit, fragile, vulnérable, une proie. Ce qui rend le parallèle avec la condition enfantine dans les camps de concentration de Theresienstadt et Auschwitz I d’autant plus frappant. Puisqu’il peut se rendre « où il désire », l’oiseau n’est jamais représenté dans le camp, il ne choisit pas le camp. Plus que la simple transcription d’un désir d’évasion enfantin, cela traduit le rejet profond du camp. Dessin à la mine et aux pastels au dos d'un papier jaune semi brillant. Ela Kestlererova est née à Prague le 23 Juillet 1933 et déportée à Teresienstadt le 28 Avril 1942 où elle logeait dans le foyer n°13. Elle est déportée le 23 Octobre 1944 à Auschwitz où elle est tuée par le gaz.

 

Conflit : Seconde Guerre mondiale
 
Auteur : Ela Kestler (23.07.1933-23.10.1944)
Date : 1942-1944
Mots clés :  soleilarbresoiseaupetitfillette
Droits : © Musée Juif de Prague; Jewish Museum in Prague


 

Collections :

Ressources :