Dessins d'enfants juifs de Theresienstadt et d'Auschwitz - 1942-1945

"Juif frappant un garde"

 

                agrandir l'image
 

"Juif frappant un garde"

Le soldat S.S est représenté avec, on peut distinguer, l’uniforme, le casque avec une croix gammée, les bottes, la ceinture, le fusil, la matraque, mais les détails du visage sont mêlés en une seule tache sombre. C’est avec une surprenante fréquence que l’on trouve dans les dessins d’enfants juifs des camps de concentration nazis des bourreaux ayant pour tout visage un cercle vide. Les gardes S.S n’ont bien souvent que l’œil qui vise. Ces bourreaux privés de visage sont en quelque sorte déshumanisés. Les enfants juifs ont perçu, ont ressenti l’œil que posait sur eux le S.S., ils ont en mémoire l’expression du bourreau quand celui-ci les toise. Ces ennemis sans visage sont-ils le signe de l’incapacité enfantine à représenter cette expression « déshumanisante » du regard S.S. porté sur le détenu juif ? Incapacité formulée par Primo Levi, dans Si c’est un homme « Si je pouvais expliquer à fond la nature de ce regard [le simple regard du S.S. posé sur le prisonnier], j’aurais expliqué du même coup l’essence de la grande folie du Troisième Reich. ». Ou est-ce un moyen de sanctionner la violence de celui qui agit mal, qui agit de manière inhumaine, qui n’est plus humain, qui n’a donc plus de visage ? Dessin à la mine sur papier buvard, signé au dos "Beutler, Jiri 2 32"; Le jeune garçon serait né le 9 mars (ou août) 1932 à Frydlant-sur-Ostravice. Il a été déporté à Teresienstadt le 18 Septembre 1942, puis déporté vers Auschwitz le 18 Mai 1944 où il est mort. A Theresienstadt il logeait dans le bâtiment L417 foyers n°10 et n°7

 

Conflit : Seconde Guerre mondiale
 
Auteur : Jiri Beutler (9mars ou août 1932 -18.05.1944 Auschwitz)
Date : 1942-1944
Mots clés :  croix gaméeSSbottesfusil
Droits : © Musée Juif de Prague; Jewish Museum in Prague


 

Collections :

Ressources :