Dessins d’enfants en guerre : la collection de Françoise et Alfred Brauner témoins du siècle (1902-2001)

Massacre

 

                agrandir l'image
 

Massacre

Aux yeux de l'enfant vietnamien, les soldats apparaissaient comme des surhommes. Les prisonniers ont la corde au cou, les mains liées dans le dos. A droite, tout petit, c'est le collaborateur. C'est un infâme. Le visage des prisonniers et celui des morts sont vides. Les Américains ont un visage.