Dessins d’enfants en guerre : la collection de Françoise et Alfred Brauner témoins du siècle (1902-2001)

"Homme armé sur un carrefour"

 

                agrandir l'image
 

"Homme armé sur un carrefour"

Nous voyons un homme armé, avec les façades criblées de balles et de trous d'obus. Tout petits, devant, des civils qui se sauvent. Les portes sont ouvertes : plus personne n'y habite. La scène se passe, comme dans la majorité des dessins sur Beyrouth, à un carrefour. C'est avec une précision étonnante que les enfants indiquent dans leurs dessins, les éclats et trous creusés dans les murs des façades. Le plus souvent, ces blessures dans les façades forment une sorte d'ornement, presque une décoration soigneusement répartie sur la surface, comme les enfants des classes maternelles placent des guirlandes et des fleurs. Or nous savons bien, pour avoir connu ces enfants, qu'il ne s'agit pas d'un jeu, et que les formes bizarres des ruines ne font nullement leur joie pendant qu'ils dessinent.