Dessins d’enfants en guerre : la collection de Françoise et Alfred Brauner témoins du siècle (1902-2001)

Ma maison cassée

 

                agrandir l'image
 

Ma maison cassée

La maison est coupée en deux par une bombe. On voit le mobilier dans les pièces d'habitation ouvertes aux regards, des tableaux aux murs, tout cela correspond à la réalité que les voisins ont pu contempler encore pendant des mois. On voit une personne qui tombe dans le vide, alors que la bombe termine juste sa course à hauteur du sol. Et il faut regarder de très près, pour découvrir, minuscule, à côté de la bombe qui n'a pas encore fini de tomber, une figure humaine, avec l'inscription : padre. C'est la dimension réduite du personnage mort du père qui traduit l'effroi. Le dessinateur semble être l'enfant qui, à la fenêtre de ce qui reste de la maison appelle : "Au secours!". En haut du dessin, la légende-titre est politique : "Le fascisme a passé par là!". Juste dessous : des avions bombardiers suivis d'avions chasseurs.