Dessins d’enfants en guerre : la collection de Françoise et Alfred Brauner témoins du siècle (1902-2001)

Le brave milicien face au vilain fasciste

 

                agrandir l'image
 

Le brave milicien face au vilain fasciste

L'inscription dans le dessin dit : " Un milicien ne craint pas le pistolet d'un fasciste, alors qu'il voit un avion qui arrose de bombes les enfants qui sortent de l'école". Effectivement, l'école est déjà détruite. L'ennemi, le fasciste, porte un curieux costume, et sa tête est celle d'un monstre de l'univers de Walt Disney, une sorte d'âne avec un double groin affreux, et un chapeau de chasseur alpin italien. L'habit est uniformément noir, avec une collerette décorée d'une croix gammée, et des sabots énormes. Cet ennemi est laid, mais il n'est pas ridicule. Il fait vraiment peur, sauf évidemment au courageux petit milicien. Le dessinateur qui n'a pas encore vu un ennemi, rassemble tous les éléments anxiogènes en sa connaissance.