Témoignages d'enfants de la guerre d'Espagne

Entretien avec Raquel Thiercelin-Mejías

 

                agrandir l'image
 

Entretien avec Raquel Thiercelin-Mejías

A l'âge de six ans, dans une garderie enfantine (la Résidence Clara, parrainée par Ajut Infantil a Reraguarda – une organisation d’aide aux « enfants en guerre » créée en 1937 par le Gouvernement de la Catalogne), Raquel Mejías dessine la maison du bonheur mais une menace plane. C'est un dessin fait dans Barcelone sous les bombes, dessin recueilli par les Quakers (They Still Draw Pictures), et redécouvert soixante-dix ans plus tard par le plus grand des hasards, qui constitue, ici, le point départ d’une remémoration. Raquel Thiercelin-Mejías née à Madrid la même année que la IIe République espagnole est aujourd’hui maître de conférences honoraire de l’Université d’Aix-en-Provence. Elle nous parle, volontiers et bien, de ses frontières d’enfance et de vie. Elle a sept ans lorsqu’en janvier 1939 « tombe » la Catalogne – dernier rempart de l’Espagne républicaine. Emportée par le flot de l’exode vers la France, Raquel s’était perdue et elle ne lâchait pas la main d’une fillette appelée Socorro, d’une douzaine d’années et, comme elle, « toute seule » dans la débâcle. Trois jours et trois nuits sous une pluie glacée. Un col pyrénéen, lequel ? Un convoi en train les conduit toutes deux dans la Mayenne. Raquel, sa mère (envoyée avec un convoi de femmes au Pouliguen) et son père (resté dans un camp d’internement du Midi) finiront par se retrouver à Roissy-en-Brie. Brusquement, au début de l’année 1947, alors que Raquel est devenue une parfaite lycéenne, elle rentre en Espagne avec sa mère. On est au plus fort du franquisme. Elle ne retournera en France qu’en janvier 1952, avec une bourse de trois mois accordée par le gouvernement français et avec la ferme volonté de s’inscrire à l’université… Elle a beaucoup médité et écrit sur la guerre, la frontière, l’exil, le retour, avec un « mélange de rage et de tristesse » sui generis mais toujours la foi chevillée au corps.

 

Conflit : Guerre d'Espagne
 
Auteur : BAUDON, Guy (2011)
Date : 2011
Mots clés :  L'enfant qui se dessine lui-mêmeguerreexildessinenfanceremémorationretour
Droits : Droits cédés par Guy Baudon et Raquel Thiercelin-Mejías


 

Ressources :