Quand les enfants écrivent les génocides : théories – textes – témoignages - Colloque

 

01 - Anja Bandau - L'Aîné des orphelins de Tierno Monénembo et la mémoire troublée du génocide (vidéo)

Anja Bandau (Leibniz Universität Hannover)

L'Aîné des orphelins de Tierno Monénembo et la mémoire troublée du génocide

 

L'Aîné des orphelins de l'auteur guinéen Tierno Monénembo est publié en 2000 dans le cadre du projet "Ruanda: écrire par devoir de mémoire". Ce roman reconstitue la trajectoire du protagoniste Faustin Nsenghimana qui a 10 ans au début du génocide: il raconte les évènements et étapes de sa vie entre 10 et 15 ans depuis la perspective de ce jeune protagoniste. On est confronté à la mémoire d'un survivant du génocide qui ne s'en souvient plus et qui réprime les événements avec acharnement.

Monénembo met en scène des systèmes normatifs concurrents qui ne sont plus adaptés à la situation postcoloniale et post-génocidaire.  Une première hypothèse consisterait à dire que le genre du bildungsroman permet d'aborder les différentes oppositions binaires qui constituent le discours sur le génocide: victime - bourreau, enfant - adulte, maturité – immaturité - etc.). C'est en effet la perspective de l'adolescent qui permet de les brouiller pour aller au-delà.

Conflit : Tous conflits 20-21e s
 

Auteur : Silke Segler-Meßner, Isabella von Treskow dir.
Date : 1902-2001
Discipline: Littérature